Dans le cadre du Jeu de piste 2017, les participants ont reçus un dépliant présentant les divers points parcourus. Pour continuer à mettre de l’avant l’histoire et les archives de Montréal, nous partageons ici quelques extraits de ce document.

C’est en 1922 que la Commission des écoles catholiques de Montréal érige l’école Jeanne-Mance sur la rue de Montigny (maintenant Maisonneuve), juste à côté de l’école Saint-Jacques (1921). Conçu par l’architecte Irenée Vautrin, grandement actif dans le secteur public, l’établissement était dédié à l’enseignement des filles même si quelques garçons y ont aussi été formés. Cinq sœurs de la Congrégation de Notre-Dame s’occuperont de cette mission éducative, notamment la directrice Sœur Sainte-Lucienne.

Dès la première année d’activités, l’école accueille 309 élèves qui en plus de la formation classique suivront des cours tels que le dessin et la culture physique. En 1926, les sœurs habiteront l’édifice adjacent à l’école dessiné par l’architecte D. E. Painchaud. L’école Jeanne-Mance cesse ses activités en 1955. Depuis 1982, le bâtiment est occupé par la Cinémathèque québécoise.

Source : Archives Congrégation de Notre-Dame – Montréal, Musée Marguerite-Bourgeoys

Les archives de la Congrégation de Notre-Dame regorgent de trésors qui témoignent de l’apport des religieuses à la société. Le service des archives remonte même à 1877, il était alors géré par les sœurs elles-mêmes. Aujourd’hui, on peut explorer l’histoire de la congrégation et de ses écoles à travers une exposition en ligne : Croire et vouloir.

Suivez-nous et partagez-nous!