Implanté depuis 1980, l’Écomusée du fier monde est un musée d’histoire citoyenne qui nous fait découvrir des aspects peu connus de l’histoire montréalaise (comme notre jeu de piste !).

 

«Le terme « écomusée » est inventé en France, en 1971. Cette période est marquée par une volonté de renouveler le musée et de redéfinir son rapport avec le public. Le concept d’écomusée témoigne ainsi d’une préoccupation visant à renforcer le lien entre l’institution muséale, son milieu social et son environnement.

Un écomusée met en valeur l’ensemble de la culture et du patrimoine liés à son territoire géographique et à son champ d’intervention. Ce patrimoine peut être matériel (artéfacts, bâtiments) ou immatériel (témoignages, savoir-faire). »

 

Différentes expositions sont présentées au cours de l’année et une nouvelle vient justement de commencer. « Nourrir le quartier, Nourrir la ville » met en lumière l’histoire de l’alimentation sur l’île à travers 200 ans.

 

Le premier bâtiment du marché Saint-Jacques est construit en 1872, rues Ontario et Amherst. Le bâtiment, vers 1910. Archives de la Ville de Montréal

 

« De nombreuses usines de transformation alimentaire s’établissent avec l’industrialisation. Mentionnons Molson, Viau, la Ferme Saint-Laurent, ou encore Laura Secord et Pain moderne canadien. Contenants, outils ou objets promotionnels rappellent des produits d’autrefois.

Des images permettent également de constater les infrastructures nécessaires au transport ou à la conservation des aliments, comme l’immense entrepôt frigorifique du Vieux-Port. »

 

Soyez des nôtres le 8 juillet pour découvrir cet incontournable de Montréal !

 

Suivez-nous et partagez-nous!